vexation


vexation

vexation [ vɛksasjɔ̃ ] n. f.
• 1643; « tourment, peine » 1261; lat. vexatio, de vexare « tourmenter »
1Vieilli Action de vexer (1o), de maltraiter; son résultat. abus (de pouvoir), brimade, exaction, oppression, persécution. « les vexations qu'éprouve le malheureux peuple » (Rousseau). « je fus en butte à des vexations sans nombre » (France).
2Mod. Action de vexer (2o); blessure, froissement d'amour-propre. humiliation, insulte, mortification, rebuffade. Essuyer des vexations. Personne trop susceptible pour supporter cette vexation.
⊗ CONTR. Attention.

vexation nom féminin (latin vexatio) Action, parole ou situation qui inflige une blessure d'amour-propre à quelqu'un : Essuyer des vexations.vexation (synonymes) nom féminin (latin vexatio) Action, parole ou situation qui inflige une blessure d'amour-propre à...
Synonymes :
- camouflet (littéraire)
Contraires :

vexation
n. f.
d1./d Vx Mauvais traitement, brimade.
d2./d Piqûre, blessure d'amour-propre.

⇒VEXATION, subst. fém.
Action de vexer quelqu'un; fait d'être vexé.
A. — Vx. [Corresp. à vexer A 1] Synon. abus, brimade, exaction, oppression. La profondeur de son génie (...) lui faisait voir [à Napoléon] que toute vexation inutile diminuait la force de la Nation (STENDHAL, Napoléon, t. 1, 1842, p. 72). À la veille de la Révolution, après plus de cinq siècles d'oppression fiscale, la gabelle avait atteint son maximum de vexations et d'iniquités (STOCKER, Sel, 1949, p. 106).
B. — [Corresp. à vexer B] Synon. humiliation, mortification. Si tu mourais au milieu de ces excitées, cher époux, on ne trouverait sur toi rien de ta femme, aucun souvenir, aucune marque... Quelle vexation pour moi!... Je vais te mordre au bras, avant ton départ (GIRAUDOUX, Amphitr. 38, 1929, I, 3, p. 34). J'y avais [au collège] d'excellents camarades. Un jour, un professeur nous demanda: « Dites-moi, l'un après l'autre, quelle est la profession de vos parents. » (...) je m'écriai à mon tour: « Paysan ». Fusée d'ironie. J'étais trop jeune pour surmonter les vexations (DEBATISSE, Révol. silenc., 1963, p. 133).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1261 « action de tourmenter, persécuter » (A. N. S 5095, pièce 14 ds GDF. Compl.); spéc. dr. 1690 « action de tourmenter par des poursuites injustes » (FUR.) — 1771, Trév.; 2. 1866 une vexation d'amour-propre (AMIEL, Journal, p. 455). Empr. au lat. vexatio « agitation violente », au fig. « mal, tourment »; « mauvais traitement, persécution », dér. de vexare (v. vexer). Fréq. abs. littér.:183.

vexation [vɛksɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1643; « tourment, peine », 1261; lat. vexatio « tourment; persécution », de vexare « tourmenter ». → Vexer.
1 Vx. Action de vexer (1.); son résultat. Abus (de pouvoir), avanie (cit. 3), brimade, exaction, oppression, persécution. || Les vexations qu'éprouve le malheureux peuple (→ Oppresseur, cit. 1). || Je fus en butte (cit. 4) à des vexations sans nombre.
0 À Milan, la vexation pour les passeports est aussi stupide que brutale.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. VI, p. 160.
2 (XXe; deuxième moitié XIXe, Mérimée, en parlant d'une blessure d'amour-propre). Mod. Action de vexer (2.); résultat de cette action, blessure, froissement d'amour-propre. Gifle (fig.), humiliation, insulte, molestation, mortification, rebuffade (→ Sentir, cit. 10). || Essuyer des vexations. || Une vexation qui donne de la rancœur, du dépit. || Elle est susceptible, elle ne supporte pas les vexations.
CONTR. Attention, consolation, flatterie.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Vexation — Vex*a tion, n. [L. vexatio: cf. F. vexation.] 1. The act of vexing, or the state of being vexed; agitation; disquiet; trouble; irritation. [1913 Webster] Passions too violent . . . afford us nothing but vexation and pain. Sir W. Temple. [1913… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • vexation — Vexation. s. f. Action de vexer. Le procez qu il fait est une vexation manifeste. c est une pure vexation. on a puni ses vexations …   Dictionnaire de l'Académie française

  • vexation — (n.) c.1400, from O.Fr. vexation or directly from L. vexationem (nom. vexatio) agitation, noun of action from from vexus, from vexare (see VEX (Cf. vex)) …   Etymology dictionary

  • Vexation — (v. lat.), 1) Vexiren; 2) Quetschung …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Vexation — (lat), Plackerei, Neckerei …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Vexation — (lat.), Belästigung; Neckerei; vexatōrisch, drückend, lästig; vexieren, plagen, foppen, necken …   Kleines Konversations-Lexikon

  • vexation — index burden, damage, dissatisfaction, distress (anguish), grievance, molestation, nuisance, provocation …   Law dictionary

  • vexation — Vexation, Vexatio …   Thresor de la langue françoyse

  • vexation — [vek sā′shən] n. [ME vexacion < MFr < L vexatio] 1. a vexing or being vexed 2. something that vexes; cause of annoyance or distress …   English World dictionary

  • vexation — (vè ksa sion ; en vers, de quatre syllabes) s. f. Action de vexer, de tourmenter. •   Et pour la seconde table [du Décalogue] qui regarde le prochain, nous attaquons tous les jours son honneur par nos médisances, son repos par nos vexations, son… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré